Articles

Juin 2018 – EuroForest

Saint Bonnet de Joux sous le soleilStand Solutions & Plants EuroForest
Lors de la manifestation précédente EuroForest 2014 TRICO avait reçu le prix d’innovation en tant que répulsif professionnel Bio pour Cervidés.
Nous étions de nouveau présents 4 ans après, à EuroForest 2018. Nous avons pu constater à travers les visites de nos clients que TRICO est devenu LA référence du marché de la protection cervidés, d’une efficacité reconnue par tous, et bien plus économique que toutes les protections physiques historiques (gaines, tuteurs, clôtures, etc).
C’était aussi pour nous l’occasion de présenter la protection EKOVAX, barrière de cire naturelle contre les hylobes. Elle confirme l’alternative à la solution chimique selon les essais officiels 2017 et 2018, ainsi que les premières utilisations à grande échelle au printemps 2018..

Janvier 2018 – TRICO en Belgique

dreapeau-belgiqueHomologation
Depuis cette année, TRICO est maintenant homologué en Belgique.
L’activité forestière des Ardennes Belges est très intense comparée à la France, et la renommée du TRICO était déjà établie de l’autre coté de la frontière.

De ce fait, de nombreux professionnels belges ont démarré la protection TRICO pour leurs plants dès ce printemps.

Décembre 2017 – Cabinet de gestion forestière Xavier MEYNARD

10 Les Roches 23200 Saint Avit de Tardes
Tél. 06 73 40 57 32 ou xaviermeynard@orange.frWebMeynardEkovax2017

WebMeynard2017

« En 2016, nous avons planté 3 ha, avec des plants traités Forester par trempage et par traitement en végétation.
Compte tenu des pertes constatées (60%), le 3éme traitement d’automne a été annulé.
Sur cette parcelle de 3 Ha, le regarni des 60% a été effectué en 2017 avec des plants protégés EKOVAX.

Il y a eu cette année de fortes attaques (2/3 hylobes par plant). En octobre 2017, une parcelle voisine de 6 ha est quasi détruite, alors que la parcelle regarnie note des attaques sur 10% de plants et est sauvée .
Les 10 % de plants attaqués malgré la protection EKOVAX ne sont que partiellement détruits du fait de l’EKOVAX qui part du collet jusqu’aux premières branches latérales.
Les résultats de ces regarnis sont satisfaisants au regard des attaques d’hylobes constatées sur les plants non protégés.
L‘aspect préventif d’EKOVAX est une solution intéressante pour l’avenir »

20170104NicolasJobin

Février 2017

Premiers plants protégés en Bio contrôle contre l’Hylobe
Les Pépinières du haut Limousin -Pierre Jobin-, avec l’appui technique de la société ARBOGEST -Emmanuel Nicolas- travaillent sur l’enrobage EKOVAX semi mécanisé des premiers plants racines nues (Douglas et Mélèzes). Disponibilité prévue à partir de Mars 2017.
Voir tous les détails en page Hylobe EKOVAX

Stand Forexpo 2016

Juin 2016

Présence au salon Forexpo, à Mimizan.

Dans un environnement de plantations très dynamiques au niveau du bassin aquitain, TRICO a été mis en avant pour la protection des jeunes plants forestiers ; En particulier, il est d’autant plus utile sur les plants très appétents, tels que le Pin taeda, ou sur les plus tendres, comme les regarnis dans une parcelle.

Novembre 2015

Madame Tiana LECHAPT, société de reboisement basée à Châtillon sur Seine, en Cote d’Or

LOGO Lechat
L’EURL Lechapt est spécialisée dans la problématique de reboisement, avec en particulier tout un éventail de solutions pour la protection des plants, qui est l’investissement du forestier.
« Depuis 2 années d’utilisation, TRICO répond parfaitement à notre problématique, et nous le positionnons sur toutes nos plantations de résineux ; C’est pour nous la meilleure offre possible pour remplacer une protection mécanique. »

Régis-Dumont-2015

Aout 2015

Expérimentation vigne de la Fédération Des Chasseurs en Charentes Maritimes

Après des premiers essais encourageants en 2014, un protocole multisite précis a été mis en place en 2015 par Mr Régis Dumont, Ingénieur agronome et viticulteur.
Parmi les conclusions, il ressort que TRICO, en pulvérisation directe sur les pieds à protéger, est efficace à 96 %.
Voir article complet dans agriculteur charentais

Mars 2015

diffuseur-repulsif-cerf-chevreuil

Essais préventifs sur vigne par la Fédération Des Chasseurs en Charentes

« Nous préférons investir dans des systèmes de protection plutôt que de payer des indemnisations, qui coutent beaucoup plus cher et ne satisfont pas vraiment les sinistrés, note-t-on au sein de la fédération des chasseurs
Voir article complet dans le Paysan Vigneron

jobin

Janvier 2015

Témoignage usage en Pépinière

Parmi les utilisateurs précurseurs, Monsieur Jobin, pépinières du Haut Limousin , à Royère de Vassivière, témoigne :
La pépinière commercialise de l’ordre de 1 million de plants /an, et utilise Trico depuis 2013; …
Voir la suite du témoignage en page pépinière

Novembre 2014

Monsieur JOLISSAINT, Technicien forestier à la Coopérative Bois et Forêts de l’Est.

jolissaint

M. Jolissaint

pepiniere forêt repulsif chevreuil2 essais différents ont été effectués :
1) Début avril contre écorçage du cerf sur des mélèzes développés de 1 m à 3 m ; dose de 8 ml par plants après premiers dégâts.
A noter que la parcelle de 80 ares (env. 600 pieds) est encastrée dans une grande forêt, et donc très exposée
Début Septembre 5 mois après l’application aucun nouveau dégât constaté, les animaux ne sont pas revenus.
2) En avril, au sein d’un parc boisé de 30 Ha, sur une parcelle d’1 Ha à planter avec 1100 pieds en godets de Douglas. La partie aérienne des plants a été trempée au préalable dans du TRICO pur soit 5 ml par plant.
Le propriétaire estime avoir une population d’une vingtaine de chevreuils.
« 5 mois après traitement aucun dégât constaté sur les Douglas ; par contre toutes les repousses de ronces saules, trembles, noisetiers, hêtres et frênes présentes sont attaquées ». Une deuxième application est prévue en protection hivernale vu la forte pression des animaux.
Mr Jolissaint a référencé TRICO et va développer cette technique sur ses plantations de résineux et peupliers, soit par trempage des plants, soit par pulvérisation en pur.

Octobre 2014

Monsieur BOUTHILLON, gestionnaire de forêts dans le Limousin, et référent auprès d’UNISYLVA

bouthillon

M. Bouthillon

pepiniere forêt repulsif chevreuilTRICO a été utilisé sur une plantation de mélèzes de 12 hectares (1600 pieds/hectare) en traitant sur 3 rangs les pourtours de la parcelle, soit environ 1/3 de la parcelle (40L de TRICO) soit 6 à 8000 plants.
Le résultat a été très satisfaisant. Les dégâts se faisaient d’habitude en sortie d’hiver, en frottis par le chevreuil. A ce jour il utilisait les piquets de fer, mais dorénavant il va les remplacer par TRICO.
« J’estime le cout de TRICO à 100 € par hectare (passages compris) en travaillant sur le tiers de la surface ; C’est de loin la méthode la moins coûteuse, en veillant à bien traiter les entrées »

Aout 2014

Abroutissement des chevreuils et plans de chasse

« Diverses études qui ont été conduites ces dernières années apportent un éclairage nouveau au problème des dégâts forestiers causés par le chevreuil.
Dans le cas des plantations, il a pu être montré que l’abroutissement est déterminé par la qualité nutritionnelle des pousses, mais l’apport alimentaire de celles-ci reste malgré tout très faible au regard des besoins quotidiens des animaux.
Au moins pour les essences les plus appétentes, il semble donc illusoire d’espérer supprimer les dégâts par une simple augmentation des plans de chasse. La seule solution est d’utiliser des protections individuelles.
Dans le cas des dégâts sur les re-semis ou les recépages, par contre, l’adaptation des effectifs s’impose pour permettre une régénération normale des peuplements. »
Voir les auteurs et l’article complet

Juin 2014, Salon Euroforest

Le répulsif chevreuil TRICO a été primé au concours Innovation Sécurité Ergonomie

Prenant en compte le coté innovant de cette méthode de lutte contre les dégâts de chevreuil, mais aussi la facilité d’utilisation et le classement bio contrôle du produit, le jury Euroforest a reconnu TRICO au niveau national.

Témoignages TRICO en vigne dans les conditions du printemps 2014

Fédération des chasseurs, Charente maritime

Mr David

M. David

Mr Dumont

M. Dumont

Durant la saison 2012, 2013, la FDC 17 a enregistré 117 dossiers de dégâts sur vigne, pour un montant de 135 000 € Avec l’appui de Mr Marc David, de la FDC, Mr Régis Dumont, ingénieur agronome en retraite, a mis en place une expérimentation, dont l’objectif était de tester l’intérêt du répulsif TRICO sur vignes.
Le produit a été appliqué de façon préventive, donc avant abroutissement ;
L’application s’est faite via pulvérisation en diluant 1 L de Trico pour 3 L d’eau, proportions permettant une tenue de l’efficacité d’environ 45 jours
Pour Mr Dumont, il apparait qu’il n’est pas utile de traiter la parcelle dans sa totalité, et que selon les cas, seul un traitement périphérique peut suffire. Il souhaite affiner ses conclusions via une seconde année d’essais, mais constate déjà suite aux essais 2014 « des résultats satisfaisants avec peu d’attaques ultérieures »
 

Fédération des chasseurs, Charentes

Mr Raymond

M. Raymond

Dans le cadre d’un projet associatif grand gibier, un test du répulsif TRICO a été mis en place.
Le suivi a été réalisé par Mr Raymond Villier, estimateur départemental de dégâts agricoles, et plus particulièrement en charge des dégâts viticoles.
Les expérimentations ont eu lieu sur des exploitations à Saint Sulpice de Cognac et à Courgeac
Pulvérisation : 1 l de Trico pour 3 L d’eau, avec traitement des rangs périphériques et des bouts de rangs sur 10 à 12m, pour constituer une barrière de protection de la parcelle.
Le suivi a montré « qu’après traitement, les dégâts de chevreuils étaient limités voir nuls. Sur les 10 parcelles traitées, seules 2 ont fait l’objet de nouvelles attaque significatives, mais un mois et demi après le traitement par pulvérisation »
D’autre part, il ressort que « 2 pulvérisations sont nécessaires pour une protection complète du débourrement jusqu’avant floraison
 

Coop du Piémont, à Dambach La Ville

traitement-repulsif-cervides
Témoignage de Mr Claude HerrbrechMr Herrbrech
« Nous avions des dégâts croissants depuis plusieurs années chez nos adhérents, jusqu’à 1 000 € par Ha., et nous n’avions pas de réponse efficace à apporter ; Or cette année, suite au printemps 2014, les viticulteurs qui ont utilisé Trico sont satisfaits.
Maintenant, Trico est référencé dans notre programme vigne en préventif comme en curatif.
 
Nous pensons, avec ce nouveau produit, répondre à une attente concrète des producteurs des 2015 »
 

AB2F concept, basé à Kientzheim

Témoignage de Mr Michel Fritsch
Mr Fritsch
« Après de nombreuses déceptions basées sur des essais de techniques de différents produits, TRICO a répondu favorablement à notre attente.
Le retour de nos clients est convaincant, et pour nous, la préconisation est simple et l’aspect environnemental parfait (utilisable en bio)
TRICO fait partie de la gamme protection vigne AB2F pour le printemps 2015 »

Mai 2014

Dégâts de chevreuils sur vigne en Sarthe

« Un témoignage sur les dégâts de chevreuils concernant les vignobles de Jasnières et Coteaux du Loir et réactions de la fédération de chasse du département »
Vidéo réalisée par LM tv Sarthe Voir la vidéo

Avril 2014

Les chevreuils ne s’adaptent pas à l’avance du printemps

« Comme les chevreuils ne « s’adaptent » biologiquement pas à l’avance du printemps (1 demie journée/an), les faons naissent en décalage (donc + tard que le printemps réel) et le besoin de pousses tendres contribue à pousser les biches vers les cultures. »
Voir l’article sur le Figaro

Mars 2014

Un nouveau répulsif naturel contre les dégâts de cervidés

« Résultats des premiers tests terrain grandeur nature en France, d’une part sur vigne en Cognac… »
Voir l’article complet de Phytoma

Novembre 2013

Monsieur DAGANAUD, Pépinières Charentaises, précurseur

pepiniere-repulsif-cervidepépiniere repulsif cervidésLes soucis d’abroutissement par les chevreuils sont croissants depuis 10 ans.
Le 21 mars 2013, TRICO a été utilisé en pur sur une parcelle sensible de pépinière de pommier et cerisier, en faisant le tour de la parcelle sur une largeur de 10 à 20m, en insistant sur les bouts de rang (dose 5ml par plant).
Aucun dégât de constaté, aucun souci de sélectivité ; les animaux ont commencé à revenir en Septembre soit une persistance de 6 mois.
M DAGANAUD, en collaboration avec la Fédération de Chasse, va développer TRICO afin de limiter les dégâts.
« TRICO par son aspect pratique d’utilisation et un faible coût Ha par passage (80à 100 €) est une bonne alternative face à la protection mécanique couteuse »

Témoignages suite aux premiers usages TRICO au printemps 2013 en vigne

Expérimentation grandeur nature en vignoble de Cognac

chasseur-cote-charenteEn lien avec le Fédération de chasse de la Charente, le nouveau répulsif a été testé sur vignes installées chez plusieurs viticulteurs suivis par M. Gervais du service technique et MM. Pelletier et Mappa du service développement de la Fédération de Chasse

Les dégâts de chevreuil sont croissants chaque année malgré les prélèvements des chasseurs.
TRICO a été utilisé en pulvérisation sur deux ou trois rangs de vigne en bords de parcelle. Les traitements ont été effectués dans des conditions difficiles et en curatif. Cela rend l’effet répulsif plus difficile, d’autant que la pluviométrie mensuelle était supérieure à 100 mm !
Les retours sont satisfaisants : la persistance d’action est suffisante à la dose de 10 l de produit pur associé à un maximum de 30 à 40 l d’eau.

Témoignage Ets SUBIN à Mesnac, 16370 Vignobles du Cognac

subin

M. Subin

bordier

M. Bordier

Trente viticulteurs clients des Ets SUBIN ont testé TRICO principalement en MAI.
Le printemps frais et très pluvieux a retardé la végétation et augmenté les attaques de chevreuil. Les utilisations de TRICO ont été faites essentiellement en curatif mais avec des pluies de 70 mm après traitement.
Pour autant la persistance d’action répulsive a été supérieure à un mois.
Les pulvérisations ont été pratiquées sur les premiers rangs autour de la parcelle avec une concentration de 20 à 50%, toutes les techniques de pulvérisations (pompe à dos-atomiseur- jets portés- panneaux) ont été pratiquées. Le retour est très satisfaisant avec une parfaite sélectivité. Pour 2014, les interventions devront être + préventives pour une meilleure protection / développement de la vigne, et nous comptons tripler son usage.

Témoignage Ets FAVART à ARBIS, 33760

moulin

M. Moulin

Le vignoble bordelais, notamment sur la région Entre Deux Mers est très touché par les dégâts de chevreuil, et certaines parcelles sont chaque année condamnées.
Mr MOULIN y a effectué un gros travail de conseil et développement avec Trico.

Nous avons préconisé TRICO dès les premières attaques, la forte pluviométrie ayant gêné les interventions mais démontré la bonne persistance du produit.
à Excellents retours des viticulteurs.
Pour avoir une action répulsive supérieure à un mois ne pas descendre sous une concentration de 20% en TRICO soit 10L de TRICO pour 30/50L d’eau (données fournisseur)

Le tableau ci-joint correspond à une parcelle de Mr GARANDEAU, systématiquement détruite pour partie tous les ans ; L’application de TRICO en curatif a bien fonctionné, durant 40 jours : Application le 25 Avril, premier retour des animaux vers le 10 Juin.

 

Bio contrôle chevreuil sur vignes

Cliquez pour agrandir l’image

FICHE SUIVI ESSAI 2013 TRICO SUR CHEVREUILS – BAIGNEAUX – 33760

Le 3 Juillet sur cette même parcelle ont été installé les diffuseurs TRICO.

> Au 3 Septembre, aucune attaque d’animaux constatée.

 

 

 

 

 

traitement pépinière repulsif cervidesTraitement sur plants : une parcelle a été plantée le 1er Juillet ;
Au préalable les plants ont été pulvérisés au TRICO pur en sortie de pépinière.

Le 4 Septembre, aucune attaque constatée, et l’on voit bien la persistance de TRICO sur le feuillage avec une parfaite sélectivité, et ce malgré les fortes chaleurs de Juillet.

 

 

Pour tout renseignement complémentaire, voir la Foire Aux Questions, ou Contact