Ekovax

EKOVAX c’est quoi ?

Protection naturelle contre l’hylobe

EKOVAX est une protection naturelle contre les dégâts d’hylobe, très utilisée en Scandinavie depuis de nombreuses années et maintenant disponible en France dès le printemps 2017.

Ekovax ne contient pas de matière active. C’est un moyen de lutte Bio contrôle, et il est autorisé dans les forêts labélisées FSC.

 

Il s’agit d’une barrière physique, à base de cire, qui enrobe et protège les plants en racines nues du collet jusqu’à 2/3 de leur hauteur.

 

cire protection hylobe

 

 

L’épaisseur de cire qui entoure complètement la base du plant, empêche l’hylobe de mordre l’écorce et évite l’anhélation qui provoque généralement la mort du plant.

 

Cette cire se dégrade lentement et évolue avec la croissance du plant, offrant ainsi une protection de plus de 1 an.

Comment s’applique EKOVAX ?

L’enrobage de cire est fait en pépinière, par des pépiniéristes professionnels
et équipés pour cette application ;
En effet, la cire doit être appliquée chaude et selon un protocole spécifique.

Les plants sont donc livrés déjà protégés avant la plantation.

 

Où commander ses plants EKOVAX ?

2 pépiniéristes sont actuellement équipés pour pouvoir enrober des plants en EKOVAX (équipement spécifique, à poste fixe)
Les pépinières du Haut Limousin,dans la creuse, et les pépinières Garnier, dans la Nièvre

Pépinières du haut Limousin
Contacter Pierre Jobin

email=pierre.jobin@wanadoo.fr

 

Tel : 03 86 76 12 69
email : pepiniere.garnier@wanadoo.fr

ESSAIS en France


Essai en 2018

Plants Douglas protégé Ekovax dans essai 2018Descriptif : Essai comparatif de 3 modalités : Protection Physique Ekovax, protection chimique Merit (70 mg/plant), et Témoin non traité ; 4 blocs de 40 plants chacun par modalité
Mise en place par la Féderation REgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON) de Bourgogne.
Contacts : Dominique Brauge et Thierry Durand
Site d’essai sur la commune d’Ouroux en Morvan,  600 mètres d’altitude
Situation très favorable aux attaques d’hylobes, car la plantation fait suite à une coupe rase d’épicéa, sans travail du sol ou dessouchage.

Essence utilisée : Douglas

Climatologie : Le printemps 2018 est très humide jusqu’au mois de mai. A partir du mois de juin, les températures sont chaudes et l’été est exceptionnellement sec avec un très fort déficit hydrique qui se poursuit jusqu’au mois d’octobre.

 

% de plants notés morts suite attaques hylobes

Essai et notations :
Les plantations se font le 3 mai 2018.
Premières notations le 26 Juin, et deuxièmes notations à l’automne le 11 Octobre

Dans le tableau ci contre, on trouve le % de plants notés morts aux 2 dates:
– Noté 4, en bleu, pour les mortalités liés à l’hylobe
– Noté 5, en rouge, pour autres causes (sécheresse par ex)

Notations du 26 juin

Tableau efficacité comparée EKOVAX au 26 Juin 2018

 

Témoin : 97 % des plants avec morsures, et 27 % sont morts suite à hylobes

Merit : comportement très proche de la modalité témoin qui ne correspond pas au profil du produit.

Ekovax : 38 % des plants avec morsures ; La majorité des plants ont moins de 10 attaques, pas de mortalité liée aux hylobes

 

Notations du 11 Octobre

Les notations montrent que les hylobes ont toujours été présents dans la parcelle, et adultes observés en activité le 11 octobre.
Ces attaques, couplées à la sécheresse exceptionnelle de l’été 2018 accompagnée de très fortes chaleurs, ont accentué la mortalité.
Tableau efficacité comparée EKOVAX au 11 Octobre 2018

Témoin : 80 % des plants sont morts, et 65 % en lien direct avec les attaques d’hylobes

Ekovax : 50 % des plants présentent des morsures ; les morsures sont ponctuelles, et au-dessus de la protection de cire ; Mortalité induite estimée inférieure à 5 %
A noter sur une ligne de plantation (effet planteur) un intervalle de quelques cm entre le sol et la barrière physique permettant aux hylobes d’attaquer les plants sur cette surface.

 

Conclusions FRODON

« Les attaques d’hylobes sont précoces et très importantes en parcelle témoin (97% des plants attaqués dès le 26 juin en parcelle témoin). La modalité de référence MERIT FOREST est très décevante avec une efficacité de 17%. Cette mauvaise efficacité s’explique par la pression d’attaque importante et un nombre d’hylobes élevé qui ont tous mordus avant de mourir. Néanmoins, au vu des différences d’efficacités avec la modalité testée, on peut estimer que l’essai est réaliste et cohérent.
La campagne 2018 montre l’importance de protéger les jeunes plantations de Douglas dans les conditions de culture mise en œuvre dans la forêt du Morvan. La mortalité estimée suite aux attaques d’hylobes est de 66% en parcelle témoin. Mortalité non acceptable économiquement pour les propriétaires forestiers.
Le retrait d’homologation de l’imidaclopride, impose à la profession de trouver de nouvelles solutions.
La barrière physique testée dans des conditions de pressions élevées, aussi bien insectes que climatiques, apporte des résultats très intéressants et encourageants.
Avec des efficacités de plus de 85% et des mortalités dues à l’hylobe de moins de 5% au mois d’octobre, la barrière physique EKOVAX a bien protégé les plants de Douglas et répond à l’objectif fixé.
Le principe et l’intérêt de la protection physique est démontré, d’autant plus que cette méthode de lutte va dans le sens souhaité par la société (absence de chimie).
Il reste à finaliser et améliorer la mise en œuvre :
– une hauteur de l protection sur le tronc qui doit être suffisante, sans que cela amalgame les jeunes branches au risque de provoquer le dépérissement de la plante
– bien informer les planteurs de cette nouvelle technique pour éviter un intervalle entre le sol et la protection comme observé sur une ligne de plantation dans l’essai. »

Protection EKOVAX trop haute, qui ne couvre pas jusqu'au colletMorsures hylobes sous protection Ekovax trop haute

 

ATTENTION

Lors de la protection en pépinière, il faut veiller à protéger le plant dès la base du collet, pour éviter les morsures SOUS la protection.

 

 

 

 

 


Essai en 2017

Douglas et morsures d'hylobes au piedEssai EKOVAX 2017-Plant protégéDescriptif : Essai mis  en place par le FREDON Bourgogne, à Gien sur Cure
Parcelle en milieu forestier, altitude 630 m
Plantation de Douglas du 11 mai 2017, après coupe rase d’épicéa sans travail du sol
3 modalités : Témoin, Merit 70mg/ plant, Ekovax.
Environ 150 plants par modalité, chaque modalité répartie en 4 blocs

Contacts :
Cyril Naulin, Dominique Brauge et Thierry Durand

 

Notations du 21/06/2017

Essai-2017-EKOVAX-Fréquence-attaque-de-plantsUn mois après la plantation, la fréquence d’attaque de plants présentant des morsures d’hylobe dans le témoin non traité est de 44%. A cette date, les modalités traitées (référence et Ekovax) montrent des efficacités bien supérieures sur la fréquence d’attaque par les hylobes.
En particulier, la barrière physique EKOVAX  apporte une efficacité de 100%, sensiblement supérieure à la référence Merit Forest.

Notations du 21/09/2017

4 mois après la plantation, la fréquence d’attaque dans le témoin atteint 68%. La modalité référence Merit Forest garde une efficacité pratiquement identique à celle de la 1ère notation. Par contre, la modalité Ekovax passe de 100% à 79% (en tendance toujours équivalente à la référence), mais restant toujours supérieure à Merit.

Observations sur la croissance des plants

Concernant la croissance des plants survivants : La croissance de la pousse de l’année est dépendante de la taille initiale du plant, mais peut-être ralentie voir stoppée si le plant subit une attaque d’hylobe trop importante, ou bien dans le cas de cet essai si le traitement a un effet phytotoxique gênant la croissance. Nous remarquons ici que la modalité « barrière physique »  ne se différencie pas du témoin alors que l’attaque hylobe y était significativement plus faible. Les attaques d’hylobes ou l’application d’une barrière physique a donc ralenti la croissance des plants de la même manière
Cependant, au cours de la deuxième année de croissance, on constate que tous les plants ont doublé de hauteur.
Les différences de croissance observées l’année précédente sont toujours présentes mais statistiquement non significatives.

Remarques de Solutions et Plants concernant la modalité EKOVAX et la qualité des plants utilisés :

Au printemps 2017,  une contrainte logistique imprévue a impacté la viabilité des plants. En effet, après enrobage EKOVAX les plants ont du attendre 48 h dans 1 véhicule non réfrigéré avant la plantation. Il est probable que cela ait contribué à augmenter la mortalité dans la modalité EKOVAX pour 2017, d’autant que cette mortalité n’a pas été constatée dans les essais 2016 et 2018.
D’autre part, après 3 années de commercialisation, il n’y a pas de retours négatifs du terrain.

 

Conclusions FRODON:

« Avec dans les témoins, 68% de plants attaqués par des morsures d’hylobe en moyenne lors de la notation à l’automne suivant la plantation, l’essai est réaliste. Le traitement de référence (Merit Forest à 70 mg/plant) a permis d’abaisser la fréquence moyenne d’attaque à 18%, ce qui correspond à des résultats cohérents pour cette référence. L’essai est donc valide.
Sur l’indice synthétique d’attaque hylobe, au 21 septembre 2017, les traitements ont apporté des efficacités significatives par rapport au témoin de plus de 90% (pour la référence et la barrière physique Ekovax).
Bien qu’aucun effet non intentionnel sur les organismes non-cible ou positif sur la culture n’ait été observé, une phytotoxicité importante a été notée sur la modalité « barrière physique ». Une mortalité de plus de 10% des plants a été constatée dans la modalité Ekovax.

A ce stade de l’essai, la solution Ekovax semble apporter un bon compromis entre l’efficacité (équivalente à la modalité de référence) et la sélectivité (phytotoxicité un peu marquée cependant, plus importante qu’avec Merit Forest). Pour estimer la réussite d’un traitement, il convient que la mortalité due au traitement soit inférieure à la mortalité due aux attaques d’hylobe en absence de traitement.
Sur les plants qui sont repartis au printemps 2018, la hauteur de pousse est doublée quelle que soit les modalités (pas de différence statistique). Les conditions climatiques du printemps 2017 au printemps 2018, pluvieuses ont été favorables à une bonne implantation des plants et une bonne reprise.

Avec le retrait d’homologation de l’imidaclopride, la barrière physique Ekovax semble être une technique intéressante pour protéger les jeunes plants, avec une efficacité proche de la modalité de référence mais tout en veillant à limiter au maximum la phytotoxicité qui entraine la mortalité des plants. »


Essais en 2016

Plusieurs chantiers test concluants ont été réalisés dans le Morvan et le Limousin ; Faites-vous votre première idée via les résultats d’essais ci dessous, ou en contactant directement les personnes.

1 –  Essais dans le Morvan

Ces essais Solutions et Plants ont été réalisés avec l’appui du Département Santé des Forets pour les notations des dégâts.
Lieu : Ouroux en Morvan
Essence : Douglas
Détails de l’essai dans fichier PDF ci dessous

essai-ekovax-morvanDate Plantation : 6 mai 2016
4 placeaux de 20 plants par modalité
3 modalités : Témoin non protégé, Ekovax, Merit
Au final, lecture sur 3 placeaux car 1 sans attaque
-> 1er comptage le 28 juin 2016
-> 2eme comptage le25 octobre 2016

 

Tableau récapitulatif ci-dessous, avec l’attaque moyenne des 3 placeaux atteints

attaque-moyenne-des-3-placeaux-atteints

2 – Essai dans le Limousin

Ceux-ci ont été réalisés en collaboration avec la société ArboGest (Monsieur Emmanuel Nicolas)
Lieu : Peyrelevade
Essence : Douglas
Contexte de la parcelle : précédent Épicéa et Pin sylvestre, avec chablis restant de la tempête de 1999.
Coupe finale mars 2016, préparation et plantation terrain à suivre : forte pullulation d’hylobes
Date Plantation : 3 Mai 2016
3 modalités, réparties sur 1000 plants : Témoin non protégé, Ekovax, Merit
Au final, lecture sur 934 plants
-> Comptage le 15 septembre 2016

En résumé, mortalité > 20 % sur le témoin, et contenue entre 5 et 10 % pour Merit et EKOVAX ;
Contacter M. Emmanuel Nicolas pour des informations détaillées sur l’essai.

20170104ENicolas logo-arbogest

 

Emmanuel Nicolas
Technicien Forestier Indépendant

07 70 12 04 67
emmanuel.nicolas@arbogest.fr

20 rue Aragon
87400 SAINT LEONARD DE NOBLAT

 

 

 

 

Pour tout renseignement complémentaire, voir la Foire Aux Questions, ou Contact