Articles

20170104NicolasJobin

Février 2017

Premiers plants protégés en Bio contrôle contre l’Hylobe

Les Pépinières du haut Limousin -Pierre Jobin-, avec l’appui technique de la société ARBOGEST -Emmanuel Nicolas- travaillent sur l’enrobage EKOVAX semi mécanisé des premiers plants racines nues (Douglas et Mélèzes). Disponibilité prévue à partir de Mars 2017.

Voir tous les détails en page Hylobe EKOVAX

 

Stand Forexpo 2016Juin 2016

Présence au salon Forexpo, à Mimizan.

Dans un environnement de plantations très dynamiques au niveau du bassin aquitain, TRICO a été mis en avant pour la protection des jeunes plants forestiers ; En particulier, il est d’autant plus utile sur les plants très appétents, tels que le Pin taeda, ou sur les plus tendres, comme les regarnis dans une parcelle.

Régis-Dumont-2015

Aout 2015

Expérimentation vigne de la Fédération Des Chasseurs en Charentes Maritimes

Après des premiers essais encourageants en 2014, un protocole multisite précis a été mis en place en 2015 par Mr Régis Dumont, Ingénieur agronome et viticulteur.
Parmi les conclusions, il ressort que TRICO, en pulvérisation directe sur les pieds à protéger, est efficace à 96 %.
Voir article complet dans agriculteur charentais

 

Mars 2015

diffuseur-repulsif-cerf-chevreuil

Essais préventifs sur vigne par la Fédération Des Chasseurs en Charentes

« Nous préférons investir dans des systèmes de protection plutôt que de payer des indemnisations, qui coutent beaucoup plus cher et ne satisfont pas vraiment les sinistrés, note-t-on au sein de la fédération des chasseurs
Voir article complet dans le Paysan Vigneron

 

jobin

Janvier 2015

Témoignage usage en Pépinière

Parmi les utilisateurs précurseurs, Monsieur Jobin, pépinières du Haut Limousin , à Royère de Vassivière, témoigne :
La pépinière commercialise de l’ordre de 1 million de plants /an, et utilise Trico depuis 2013; …
Voir la suite du témoignage en page pépinière

 

Aout 2014 :

Abroutissement des chevreuils et plans de chasse

« Diverses études qui ont été conduites ces dernières années apportent un éclairage nouveau au problème des dégâts forestiers causés par le chevreuil.
Dans le cas des plantations, il a pu être montré que l’abroutissement est déterminé par la qualité nutritionnelle des pousses, mais l’apport alimentaire de celles-ci reste malgré tout très faible au regard des besoins quotidiens des animaux.
Au moins pour les essences les plus appétentes, il semble donc illusoire d’espérer supprimer les dégâts par une simple augmentation des plans de chasse. La seule solution est d’utiliser des protections individuelles.
Dans le cas des dégâts sur les re-semis ou les recépages, par contre, l’adaptation des effectifs s’impose pour permettre une régénération normale des peuplements. »
Voir les auteurs et l’article complet

 

Juin 2014, Salon Euroforest

Le répulsif chevreuil TRICO a été primé au concours Innovation Sécurité Ergonomie

Prenant en compte le coté innovant de cette méthode de lutte contre les dégâts de chevreuil, mais aussi la facilité d’utilisation et le classement bio contrôle du produit, le jury Euroforest a reconnu TRICO au niveau national.

 

Mai 2014

Dégâts de chevreuils sur vigne en Sarthe

« Un témoignage sur les dégâts de chevreuils concernant les vignobles de Jasnières et Coteaux du Loir et réactions de la fédération de chasse du département »
Vidéo réalisée par LM tv Sarthe Voir la vidéo

 

Avril 2014

Les chevreuils ne s’adaptent pas à l’avance du printemps

« Comme les chevreuils ne « s’adaptent » biologiquement pas à l’avance du printemps (1 demie journée/an), les faons naissent en décalage (donc + tard que le printemps réel) et le besoin de pousses tendres contribue à pousser les biches vers les cultures. »
Voir l’article sur le Figaro

 

Mars 2014

Un nouveau répulsif naturel contre les dégâts de cervidés

« Résultats des premiers tests terrain grandeur nature en France, d’une part sur vigne en Cognac… »
Voir l’article complet de Phytoma